Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 14:01

Le dernier Sommet UE/Russie, qui a eu lieu le 28 janvier 2014 à Bruxelles, a fait apparaître de nombreuses divergences entre les partenaires : relations commerciales, question énergétique, Partenariat Oriental, situation en Ukraine, visa… Oscillant entre des périodes de rapprochement et de répulsion depuis l’effondrement de l’URSS, les relations entre l’Union européenne et la Russie semblent aujourd’hui particulièrement tendues. Comment construire un dialogue constructif entre deux blocs qui ne semblent pas partager les mêmes valeurs, ni les mêmes intérêts stratégiques ?


Sur ce thème : Conférence « Russia and Europe, two worlds apart ? (Russian - European tourism and visa issues) » par Maxim Mikhailov, Associate Professor, VATEL, RMAT Tourism Academy - Moscow, le 3 avril 2014 dans le cadre du 6ième Festival de Géopolitique à Grenoble :

Synopsis : During economic turbulence, tourism may serve as one of the key areas to strengthen business and personal ties between Russia and Europe and influence economic stability. To be discussed: the role and issues re visa-free regime, including for such events as Olympics, World Cup 2018 (Russia).

 

Pour avoir plus d’information sur le programme : http://www.centregeopolitique.com/v2/fr/programme/?langue=fr&onglet=3&acces=&idUser=&emailUser=&messageConfirmation=&paramSessionProgramme=#inviteo

Repost 0
Published by Katia Zhuk - dans Actualités
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 13:52

L’Union douanière réunissant la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan et plus généralement les dynamiques d’intégration économique dans l’espace post-soviétique d’inscrivent parfaitement dans les nouvelles priorités de la politique extérieure de la Russie. De retour sur la scène internationale, elle a pour ambition l’émergence d’un nouveau bloc géopolitique structuré afin d’asseoir son pouvoir dans son étranger proche. L’Union eurasiatique, inspirée du modèle de l’Union européenne - avec libre circulation des biens, des capitaux, des services et d'un marché du travail unique - est aujourd’hui à l’ordre du jour.

Sur ce thème :

1.) Conférence « L'idée eurasiatique et les perspectives de l'intégration en Eurasie » par Vladimir Kolosov, Président de l’Union géographique internationale, le 4 avril 2014 dans le cadre du 6ième Festival de Géopolitique à Grenoble :

Synopsis : L’auteur commence par évoquer l’importance de l’histoire de la pensée « eurasiatique » en Russie. Il considère ensuite les dilemmes des processus de l’intégration en Europe (Eurasie) souvent réduits à un jeu géopolitique à somme nulle, compare les taux de croissance/restauration économique dans les nouveaux pays indépendants après la disparition de l’Union Soviétique. Il montre les gradients économiques qui séparent ces pays et les pays voisins de l’Eurasie, l’évolution du commerce extérieure entre la Russie et les autres pays de l’espace post-Soviétique, souilgne l’envergure et l’importance des flux migratoires entre les anciennes parties de l’Union Soviétique. Plusieurs ex-républiques soviétiques en Asie dépendent largement des transferts monétaires de leurs migrants installés en Russie. Puis l’auteur passe à une brève analyse du progrès et des problèmes de l’Union économique eurasiatique crée sous l’égide de la Russie et l’attitude de l’opinion publique en Russie sur l’intégration et les ex-républiques soviétiques.

 

2.) Conférence « L'Eurasie vue de Russie : les enjeux de l'intégration économique régionale » par Julien Vercueil, Maître de conférences à INALCO, le jeudi 3 avril 2014 dans le cadre du 6ième Festival de Géopolitique à Grenoble :

Synopsis : Depuis 2010 et la mise en place de l'Union Douanière avec le Kazakhstan et la Biélorussie, la Russie mise sur un approfondissement de l'intégration économique régionale. La crise ukrainienne a brutalement mis en lumière, fin 2013, le caractère stratégique de ce projet. Quels en sont les fondements économiques ? Quelles sont ses perspectives face à l’influence de deux autres attracteurs puissants que sont la Chine et l'Union Européenne ?

 

3.) Et (en anglais) Conférence « The Eurasian Union - a challenge for the Eastern Partnership and the EU - Russia Partnership » par Veronika Orbetsova, Research Assistant, College of Europe, le 4 avril 2014 dans le cadre du 6ième Festival de Géopolitique à Grenoble :

Synopsis : This paper will study the Eurasian Economic Union and the impact of this project on the economic and geostrategic configurations on the Eurasian continent, namely in relation to EU’s ambitions to strengthen and develop the Eastern Partnership.


Pour avoir plus d’information sur le programme du Festival : http://www.centregeopolitique.com/v2/fr/programme/?langue=fr&onglet=4&acces=&idUser=&emailUser=&messageConfirmation=&paramSessionProgramme=#inviteo
Repost 0
Published by Katia Zhuk - dans Actualités
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 10:38

Saddam Hussein, Mouammar Kadhafi, Bachar el-Assad : mêmes histoires, mêmes problèmes, mêmes remèdes ?

La crise actuelle syrienne fait s’interroger plusieurs spécialistes sur de possibles comparaisons entre cette situation et d’autres « points chauds » de la région. Il ne s’agit pas de faire des analogies simplistes, mais de réfléchir aux caractéristiques communes comme aux spécificités de plusieurs crises dans le Moyen Orient afin de mieux comprendre dans quelles mesures la part des dynamiques géopolitiques régionales influe sur le déclenchement et le déroulement de ces conflits.

 

A cet égard, les articles suivants apportent beaucoup d’éléments de réflexion :

Chatham House (http://www.chathamhouse.org),“Libya and Syria: R2P and the Spectre of the Swinging Pendulum” : http://www.chathamhouse.org/publications/papers/view/194034


Stratfor Global Intelligence (http://www.stratfor.com), “How Syria Is Like Iraq”: http://www.stratfor.com/sample/weekly/how-syria-iraq 

 

Repost 0
Published by Katia Zhuk - dans Actualités
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 10:30

La République islamique d’Iran fascine, fait peur et suscite de la curiosité, surtout de la part d’un occidental. Cette curiosité est d’autant plus forte qu’une nouvelle figure a été élue au poste de président en juin dernier et que l’équilibre de pouvoirs en Iran semble avoir évolué depuis quelques années. Effectivement, nombreuses sont les preuves du fait que le président peut avoir (enfin) une influence non négligeable sur la politique iranienne, bien que beaucoup de pouvoirs reviennent, en dernier lieu, au Guide suprême de la révolution.  Nous sommes nombreux aujourd’hui  à nous interroger sur la figure du réformiste Hassan Rohani. Qui est-il ? Dans quelle mesure son arrivée au pouvoir est-elle susceptible de changer l’Iran, aussi bien en interne qu’au niveau de sa politique extérieure ? Quelques articles sur ce sujet :


Foreignaffairs (www.foreignaffairs.com), « Who Is Ali Khamenei? The Worldview of Iran’s Supreme Leader” : http://www.foreignaffairs.com/articles/139643/akbar-ganji/who-is-ali-khamenei 

Council on Foreign Relations (www.cfr.com), “Can Iran's Rowhani Bring Change?”: http://www.cfr.org/iran/can-irans-rowhani-bring-change/p31173

The Russian Institute for Strategic Studies (RISS), Что произошло и может произойти с Ираном” (“Qu’est qui s’est produit et qu’est-ce qui peut se produire en Iran”, l’article en russe): http://www.riss.ru/index.php/analitika/2027-chto-proizoshlo-i-mozhet-proizojti-s-iranom

 

Repost 0
Published by Katia Zhuk - dans Actualités
commenter cet article
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 12:40

« Le président chinois Xi Jinping a entamé la dernière étape de sa tournée africaine à Brazzaville, en République du Congo », lisons-nous dans le Monde du 29 mars dans un article « "Chinafrique", les questions qui dérangent ». Lors de ce dernier séjour de Xi Jinping en Afrique, de nouveaux  accords devront être signés, notamment celui sur le financement de plus de 500 km d'autoroute entre Brazzaville et la capitale économique Pointe-Noire. La présence chinoise en Afrique devient de plus en plus importante et suscite de nombreuses interrogations en Occident. La Chine se comporte-t-elle comme une puissance coloniale ? Quelle est la stratégie de la Chine vis-à-vis du continent africain à long terme ? Et l’Occident dans tout cela ?

 

Sur ce thème : Conférence « La Chindiafrique» par Jean-Joseph Boillot le 6 avril 2013 dans le cadre du 5ième Festival de Géopolitique à Grenoble :

http://www.centregeopolitique.com/index.php?option=com_events_booking&view=event&id=91&Itemid=258&lang=fr

 

Et aussi : Conférence « La stratégie africaine des émergents » par Sebastian Santander le 4 avril 2013 dans le cadre du 5ième Festival de Géopolitique à Grenoble :

http://www.centregeopolitique.com/index.php?option=com_events_booking&view=event&id=65&Itemid=258&lang=fr

Repost 0
Published by Katia Zhuk - dans Actualités
commenter cet article
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 13:44

Dans une étude publiée mardi 26 mars par la revue Geology, les chercheurs de l'université Columbia à New York, concluent à un lien causal entre « l'injection de fluides de fracturation usés dans le sous-sol et la survenue du tremblement de terre » à Prague, une petite ville de Prague, dans l'Oklahoma (Etats-Unis). Non loin de Prague, un ancien gisement pétrolier, désormais épuisé, est en effet utilisé depuis plusieurs années pour l'exploitation du gaz de schiste, dont la technique pourrait être responsable de ce tremblement de terre, selon les chercheurs de l’Université Columbia. D’autres rapports montrent qu'en Oklahoma le nombre annuel de séismes de magnitude supérieure à 3 a été multiplié par 20 entre 2009 et 2011. L’incompatibilité entre l'exploitation du gaz de schiste et l’environnement n’est plus à être démontrée. En revanche, jusqu’où s’étend la liste des effets néfastes ? Nous pourrons probablement l’apprendre dans les années à venir…

 

Sur ce thème : Conférence « Mondialisation et environnement : une contradiction ? » par Lahsen Abdelmaki le 4 avril 2013 dans le cadre du 5ième Festival de Géopolitique à Grenoble : http://www.centregeopolitique.com/index.php?option=com_events_booking&view=event&id=17&Itemid=258&lang=fr

Et Conférence « La dynamique mondiale des gaz de schistes », par Olivier Cateura, le 5 avril 2013 dans le cadre du 5ième Festival de Géopolitique à Grenoble :  

http://www.centregeopolitique.com/index.php?option=com_events_booking&view=event&id=31&Itemid=258&lang=fr

Repost 0
Published by Katia Zhuk - dans Actualités
commenter cet article
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 11:13

Le trafic de drogues est un des fléaux majeurs de notre planète. Nombreux sont les pays qui cherchent des solutions pour y faire face. En janvier 2012, les Etats-Unis avec d'autres pays d'Amérique centrale ont lancé une opération militaire et policière contre la drogue. C’est justement ce déploiement qu’ont croisé le navire "USS Thach" et ses 240 marins, en mars, au large des côtes colombiennes, selon l’article du Monde du 27 mars, dont le contenu est très rapidement devenu inaccessible pour cause de « contenu privé », comme indiqué sur le site.

Ce déploiement est un des efforts les plus ambitieux de Washington depuis la seconde guerre mondiale dans sa lutte contre le trafic de stupéfiants. Dans le monde, les Etats-Unis sont le pays où la vente de cocaïne est la plus importante.

 

Sur ce thème : Conférence « Drogues : un état des lieux », par Nicolas Tognotti le 5 avril 2013 dans le cadre du 5ième Festival de Géopolitique à Grenoble :

http://www.centregeopolitique.com/index.php?option=com_events_booking&view=event&id=52&Itemid=258&lang=fr

Repost 0
Published by Katia Zhuk - dans Actualités
commenter cet article
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 13:56

L'année 2013 a été déclarée par les Nations Unie « année internationale de la coopération dans le domaine de l'eau », mais, selon Gérard Payen, Conseiller pour l'eau du secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies, « il n'est pas certain que les dirigeants aient pris la mesure de l'ampleur de la tâche à accomplir pour améliorer la gestion de l'eau sur notre planète», lit-on dans Les Echos aujourd’hui. La gestion de « l'eau propre », qui engendre aujourd’hui de nombreux conflits dans le monde, est devenue une des questions majeures de la géopolitique mondiale.

 

Sur le thème de la gouvernance mondiale : Débat « Quelle stratégie pour l’eau ? La vision des think tanks » par Selim Allili et Olivier Urrutia le 4 avril 2013 dans le cadre du 5ième Festival de Géopolitique à Grenoble :

http://www.centregeopolitique.com/index.php?option=com_events_booking&view=event&id=13&Itemid=258&lang=fr

Synopsis de cette rencontre : Il s’agit d’aborder ici les enjeux divers (politiques, économiques, sanitaires, environnementaux, énergétiques etc…) liés aux stratégies hydriques au travers du traitement réservé à cette thématique par les think tanks. L’analyse mettra en perspective l’activité des think tanks français autour de ces questions avec celle de think tanks de pays de la zone euro et du bassin méditerranéen. La zone retenue cristallise de forts enjeux géopolitiques et géoéconomiques dont l’eau est devenue un élément central. Une approche comparée permettra d’évaluer l’intérêt porté par ces acteurs des politiques publiques à la question de l’eau, leurs propositions et leurs poids sur le sujet ainsi que les différentes stratégies selon les Etats concernés.

Repost 0
Published by Katia Zhuk - dans Actualités
commenter cet article
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 13:32

Les dirigeants des pays émergents des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), réunis à Durban, en Afrique du Sud, se sont mis d'accord, mardi 26 mars, pour créer une banque de développement commune destinée à financer des infrastructures. Une nouvelle institution est en train de naître dans la gouvernance mondiale actuellement dominée par les trois institutions majeures : Banque mondiale, Fond monétaire international et Organisation mondiale du commerce. Les BRICS, veulent-ils se doter d'institutions et mécanismes communs leur permettant de contourner un système mondial dominé par l'Occident, comme nous l’annonce un article du  Monde

 

Sur le thème de la gouvernance mondiale : Conférence « Conférence: IMF, WB and WTO: reform agenda for an effective global governance» par Haroutioun Samuelian le 4 avril 2013 dans le cadre du 5ième Festival de Géopolitique à Grenoble :

http://www.centregeopolitique.com/index.php?option=com_events_booking&view=event&id=8&Itemid=258&lang=fr

Repost 0
Published by Katia Zhuk - dans Actualités
commenter cet article
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 11:31

Les conflits identitaires secouent régulièrement de nombreux coins de la planète. Les tensions religieuses sont parmi les éléments explicatifs de nombreuses tensions dans le monde. La nuit dernière, une nouvelle vague de violences communautaires a eu lieu en Birmanie – dit-nous le Monde. La Birmanie est un pays où les incidents interviennent régulièrement depuis quelques mois entre les bouddhistes et les musulmans. Les conflits entre les communautés musulmanes et chrétiennes sont aussi multiples. Quel est le rôle du religieux dans la géopolitique mondiale aujourd'hui?

 

Sur ce thème : Conférence « La mondialisation des fondamentalismes religieux : Géographie, croyances, géopolitique » par Bertrand Lemartinel le 5 avril 2013 dans le cadre du 5ième Festival de Géopolitique à Grenoble :

http://www.centregeopolitique.com/index.php?option=com_events_booking&view=event&id=28&Itemid=258&lang=fr

 

Synopsis : Pour la plupart des gens, la « montée des intégrismes » se caractérise par la multiplication des attentats sanglants. Le phénomène ne se réduit pourtant pas à cette violence ponctuelle : en parallèle, se développe un prosélytisme fondé sur les lectures littérales de la Bible et du Coran. Le public connaît les tentatives qui ont été faites pour imposer le créationnisme dans le domaine de l'anthropologie mais ignore généralement les offensives menées ailleurs, en particulier en géographie. On réécrit l'histoire des formes de notre planète pour la faire coïncider avec quelques versets des textes sacrés. Mais la géographie a une autre utilité. Elle donne à connaître ce même monde pour mieux l'investir : les « missionnaires » intégristes ne parlent pas de la même façon à un habitant des Fidji, pour qui le monde marin peut être un vestige du Déluge, et à un montagnard, plus sensible aux versets sacrés qui mettent en valeur et semblent expliquer les grands reliefs. La rencontre des prosélytismes est souvent source de conflits. L'au-delà du Sahara, entre islamisme et « évangélisme », est par exemple une terre disputée, comme le montrent les conflits soudanais ou nigérians : c'est une des faces très noires de la mondialisation.
Repost 0
Published by Katia Zhuk - dans Actualités
commenter cet article