Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 10:57

« Europe is dying », « L’Europe, un continent perdu », « L’Europe congelée » - nombreux sont les diagnostics pessimistes sur l’état de l’Union européenne exprimés durant l’année 2012. Le mot « crise », tantôt économique, tantôt de solidarité, tantôt de conscience, - est devenu très à la mode. « Crise », étant définie dans ce contexte comme un moment très difficile dans la vie d’un groupe (définition Larousse).

Certes, l’Union traverse un des moments particulièrement éprouvant depuis la création de la Communauté du charbon et de l’acier. Cependant, primo, ce n’est pas la première fois que la solidarité des Européens est mise à l’épreuve et, secundo, il me semble important de se souvenir que la crise - évoquons la signification chinoise du terme « crise », associant l’idée de danger à celle de moment à saisir - est aussi l’occasion de faire le point sur les opportunités, de rebondir et se relancer.

« En temps de crise, être conscient du danger - mais reconnaître les opportunités » (J.F Kennedy).

Le 10 décembre 2012, l'Union européenne s'est vue récompensée du prix Nobel de la paix pour avoir transformé «un continent de guerre en continent de paix». Cette récompense ne serait-elle pas une  nouvelle chance pour l’Union, certes symbolique, de clôturer la période de crise, de désarroi et de tensions internes afin de passer à autre chose ? Le 10 décembre dernier, n’avons-nous pas assisté à  un cadeau de la communauté internationale, déclencheur possible d’une conscience européenne commune ? Le Prix n’a pas été accordé à un Etat, ni à un groupe restreint de pays fondateurs de la Communauté européenne, à savoir la France, l’Italie, l’Allemagne et le Benelux. C’est l’Union à 27, dont des membres encore en guerre froide il y a 20 ans, qui s’est vu attribuée la récompense d’honneur. L’image d’une Union en tant qu’unité sur la scène internationale, n’est-ce pas un de ces moments particulièrement rares en cette fin 2012 ?

En effet, cette récompense est d’autant plus symbolique qu’aujourd’hui, la paix est une idée plus que jamais pertinente dans un monde de guerre économique exacerbée. Plus que jamais les valeurs de solidarité et d’entraide entre les pays européens sont d’actualité. Aucun des pays européens, ni la France, ni l’Allemagne, ni la Pologne, ni les pays scandinaves, ne pourra s’en sortir seul dans ce monde caractérisé notamment par la montée en puissance des émergents, par le développement de réseaux économiques et financiers intercontinentaux, par l’apparition de nouveaux acteurs, influents et redoutables.

Espérons, que les Européens ont pris la mesure de l’opportunité qui leur a été donnée, et qu’ils vont enfin prendre le temps et avoir le courage de réfléchir à un véritable projet européen commun, seul issue possible pour relancer la machine européenne. C’est à cette condition que l’UE pourra ainsi durablement être à la hauteur de cet honneur qu’elle mérite d’avoir reçu le prix Noble de la paix 2012.

Partager cet article

Repost 0
Published by Katia Zhuk - dans Europe
commenter cet article

commentaires