Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 09:37

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51V75SqdoVL._SS500_.jpg

Livre de Peter Hopkirk, traduction d'Olivier Weber, édition française mai 2011, éditions Nevicata

Un grand livre, qui se lit comme un roman (et qui donne envie de relire Michel Strogoff), fantastiquement documenté, bien que plutôt orienté du point de vue britannique, et qui est un vrai bijou de géopolitique, tant historique qu'actuelle.

Si vous voulez comprendre l'Asie centrale, la géopolitique mise en pratique, l'articulation entre géographie, histoire, culture, illusions politiques, ambitions nationales et personnelles, alors c'est un incontournable. Une collection d'erreurs, de paranoïa, d'illusions géographiques et politiques de la part des acteurs.

Et si la géographie sert, d'abord, à faire la guerre, ce livre en est une illustration parfaite, démontrant à quel point les acteurs locaux (Turkmènes, afghans, chinois et autres) doivent nombres de leurs faiblesses et de leurs erreurs (il ont tendance à se surévaluer) face aux anglais et russes à leur ignorance quasi complète de la géographie et des rapports de forces respectifs.

Intéressant aussi de noter les traditions diplomatiques et géostratégiques des puissances (les russes ont-ils vraiment changé?), et le côté répétitif des événements: l'assaut d'ambassade par la foule est une vieille histoire iranienne qui n'a pas commencé en 1979, ou encore l'ancrage dans le temps des régimes despotiques dans cette région, sans parler de la question afghane.

Bref, une lecture enthousiaste.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Huissoud - dans Livres
commenter cet article

commentaires