Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 13:33
Texte de la conférence donnée par l'association Anteios et l'ESC Grenoble au classes préparatories scientifiques, année 2008-2009.

Cliquez ici et connectez-vous en tant qu'invité pour accéder au document.
Cliquez ici connectez-vous en tant qu'invité pour télécharger la carte.
Pascal Gauchon dirige la collection Major et enseigne la géopolitique en classe préparatoire ECS à Ipésup. Il a notamment publié récemment Les cent mots de la géopolitique et Les cent lieux de la géopolitique, col. Que sais-je ? PUF (en codirection avec J.M. Huissoud

Résumé

La construction européenne démarre en même temps que la guerre froide. Le plan Marshall confirme la division du continent et provoque la création de l’Organisation européenne de coopération économique,  premier regroupement des nations européennes de l’après-guerre. Or l’OECE a été expressément voulue par Washington. Autant dire que la guerre froide marque profondément l’Europe en construction en même temps qu’elle l’enferme dans le cadre de l’atlantisme.

La fin de la guerre froide peut-elle changer cette donne et la construction européenne s’affranchir des contraintes qui l’ont vu naître ? Bien d’autres interrogations découlent de celles –ci : quelles relations avec les Etats-Unis, - en particulier, la notion d’Occident a-t-elle encore un sens ? Quelles limites pour l’Europe, jusqu’au Niémen, jusqu’au Don, jusqu’à l’Oural, jusqu’à Vladivostok ? Et quelle orientation pour elle, une Europe marché ou une Europe puissance ?

 

Ce sont ces questions que nous poseront à travers deux constatations et une question :

- La construction européenne est fille de la guerre froide.

- Les opportunités qu’offrait la fin de la guerre froide n’ont pas été saisies.

- D’où la question : à quelle condition l’Europe peut-elle échapper à la malédiction de la guerre froide ?


Partager cet article

Repost 0
Published by Pascal Gauchon - dans Europe
commenter cet article

commentaires